La science et la psychanalyse 2

À la fin de 19ème siècle — l’époque de Freud, une attitude scientifique gagne les cœur peu à peu, cette attitude est ce que Kant préconiser dans son livre “Qu’est-ce que les Lumières” — “Sapere aude!”, c’est-à-dire  se servir de son entendement sans la direction d’autrui, minorité dont il est lui-même responsable. Cette attitude a fait une grande influence sur Freud. La science pour Freud, généralement, c’est observer les phénomènes et étudier le sujet avec les méthodes systématiques.

Dans “introduction à la psychanalyse”, Freud écrit “Ce n’est pas par des suppositions que nous allons commencer, mais par une recherche, à laquelle nous assignerons pour objet certains phénomènes, très fréquents, très connus et très insuffisamment appréciés et n’ayant rien à voir avec l’état morbide, puisqu’on peut les observer chez tout homme bien portant. ” “La psychanalyse … les matériaux de ses observations sont constitués généralement par ces faits peu apparents que les autres sciences écartent comme trop insignifiants, par le rebut du monde phénoménal. Mais ne confondez-vous pas dans votre critique l’importance des problèmes avec l’apparence des signes ? N’y a-t-il pas des choses importantes qui, (tans certaines conditions et à de certains moments, ne se manifestent que par des signes très faibles ?. ” pour lui, aucune chose est bagatelle, aucune chose est insignifiante.

S’il y avait quelque chose que on ne peut pas l’expliquer avec la raison,la raison serait limité par eux, alors la raison pourrait être utilisé dans quelques domaines particulier.Freud pense que la raison (la science)  qui ignore les phénomènes “infimes”,n’avait pas de sens.Freud crée la psychanalyse par étudier les “bagatelle”, il élargit le domaine de raison.

Dans le document “The oldest systematic program of German idéalisme”, écrit par Hegel/ Schelling/ Hoderlin, il y’a une phrases comme ça,” the question is this: How should a world be constituted for a moral being? I should like to give our physics, progressing laboriously with experiments, wings again, …It does not seem as if present day physics could satisfy a creative spirit such as ours is or should be.” Après Freud, on peut expliquer le monde mental rationnellement. Pas seulement physique, mais mental aussi, la psychanalyse est la nouvelle science avec “les aile”.

Advertisements

发表评论

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com 徽标

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  更改 )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  更改 )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  更改 )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  更改 )

Connecting to %s