Quelques pensées sur « La société de consommation » et « Fight Club »

« Le miraculé de la consommation lui aussi met en place tout un dispositif d’objet simulacres, de signes caractéristiques du bonheur, et attend ensuite(désespérément, dirait un moraliste ) que le bonheur se pose. »

Jusqu’à ici, j’ai deux questions:Qui est-ce que le miraculé?Qu’est-ce que miracle?

La miracle est le phénomène on ne peut pas ni comprendre ni expliquer. Pour les indigènes mélanésiens, les avions qui passaient dans le ciel, c’est un miracle, et les Blancs, ils sont les miraculés. On ne peut pas toucher l’essence de miracle, la chose que on peut faire, est   seulement symboliser le miracle avec les signes, en suite ajout la croyance en la tout -puissance des pensées et des signes, les signes deviennent le miracle. «Les satisfactions  que confèrent les objets eux-mêmes  sont équivalent des simulacres.». Alors est-ce que c’est grave que on ne distinguer pas les objets eux-mêmes des simulacres, quand les deux peuvent offrir les satisfactions équivalent?

Non, ce n’est pas grave, parce que les satisfaction que confèrent les objets eux-mêmes sont virtuelles aussi. Dans la société de consommation, on est loin du essence. Baudrillard a écrit dans le chapitre suivant qui parle sur le gaspillage, « pour la simple raison que c’est dans la consommation d’un excédent, d’un superflu que l’individu comme la société se sentent non seulement exister mais vivre ». Dans le film « fight club »,le narrateur vit une quotidien vulgaire, il travail, il acheter les meuble que il aime bien. Il vit et il perd, en fait il n’existe plus.Il crée Tyler pour s’éloigner de la vie assiégé par les signes, mais Tyler lui-même devient un signe et crée de plus en plus signes de fight club. Juste comme le dadaïsme, il est un négativisme de l’art, mais finalement il devient une branche de l’art.

Il y’a un psychologue chinois qui a analysé la mentalité d’enfant unique en Chine.Les enfants héritent les biens de toute la famille, ils peuvent être vivant facilement, il ne faut pas passer beaucoup de temps sur les travailles, donc ils commencent penser à la philosophie quand ils sont jeunes, demandent le sens de la vie et de l’existence.C’est les questions sans répond certaines, donc il y a jamais de vrai satisfaction.les miraculés ont le même problème dans la société consommation .

Est-ce que on a la solution pour cette situation?

Pour l’instant:

Ewer spricht von siegen? überstehn ist alles.

Advertisements

发表评论

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com 徽标

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  更改 )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  更改 )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  更改 )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  更改 )

Connecting to %s